logo
réseau pintrest

Accueil > ceramique

 

Le travail de la céramique & pierre

 

La poterie

 

Le potier réalise des poteries en porcelaine, faïence et grès.
Les pièces sont façonnées sur le tour, ensuite séchées puis cuites une première fois.
A cette étape, la pâte cuite prend le nom de biscuit. Le potier applique ensuite l’émail.

 

La faïence

 

La faïence aurait pour origine Faenza, une petite ville au nord de l’Italie, dont la production était connue au temps des Romains. En France, Fayence commune du var était appelé autrefois Faventia à l’époque Romaine, fût aussi un lieu renommé pour la fabrication de poteries.

Que ce soit en France où dans d’autres contrées, le travail de la faïence était répandu, les pièces réalisées étaient incontournables pour dresser la table. Les plus anciennes poteries connues à ce jour en occident sont celles, trouvées en Egypte. Elles répondaient à des besoins utilitaires avant de devenir des objets décoratifs.

Desvres, Rouen, Nevers, Quimper, Luneville, Gien sont les villes Francaises connues pour la fabrication de faïence.

 

La porcelaine

Le kaolin est la matière première de la porcelaine. C'est un mot de consonnance chinoise, la Chine fût le premier pays à fabriquer de la porcelaine à Jindezhen, ville de l'Est, cette capitale mondiale de la porcelaine est connue depuis plus de 2000 ans.

La porcelaine est un mélange de kaolin, de quartz et de feldspath. Le point de fusion de la porcelaine se situe entre 1300 degrés et 1400 degrés.

Plusieurs métiers interviennent dans la fabrication, modeleurs, sculpteurs, doreurs.
Chaque manufacture se distingue par ses motifs.


De nombreuses étapes sont nécessaires pour la création d'une pièce : Le blanc, La mise en place du décor, La réserve, Les pigments de couleurs, Les filets, Les cuissons, Les fours, Le gratte bossage, L'Agate. Réaliser des décors peints à la main levée demande une certaine maîtrise du trait.

ceramique

 

La porcelaine de Sèvres fût, pendant 30 ans fabriquée avec de la porcelaine tendre uniquement, de 1740 à 1770. Après la découverte du kaolin, dans la région de Limoges, la production sera réalisée avec de la porcelaine dure. Ce kaolin permet d'obtenir une porcelaine blanche après cuisson.

 

Le marbre

Le marbre est une roche, révélant toute sa splendeur après le polissage. Le marbre est un matériau noble, avec des couleurs variables selon son origine.

Le marbre de carrare, par exemple, est extrait en Italie dans la région montagneuse des Alpes apuanes, il est réputé pour sa blancheur.

La première phase est l'extraction dans les carrières avec du matériel adéquat pour déplacer ces grands blocs de pierre.

La seconde étape est le découpage en scierie afin d'obtenir des dimensions adaptées, toujours avec un outillage dédié.

Ensuite, intervient le traitement du marbre avec le ponçage, le polissage et lustrage.

Colonne marbre
Colonne en marbre

 

La mosaïque

La mosaïque, cet assemblage de petites pièces. Nous pouvons définir la mosaïque par quelques fragments de pierre assemblés avec dextérité, depuis plus de mille ans.

Outre, l'aspect artistique par la finesse d'éxécution qu'il nous enseigne, les réalisations découvertes dans les anciens temples ou les établissements dédiés aux termes ont permis de renseigner les archéologues sur des faits historiques.

Il existe différentes méthodes, on distingue principalement celle dite directe et celle indirecte. La première conciste à coller directement les taisselles sur son support. La méthode indirecte, appelée aussi "à retournement" nécessite de reproduire le motif à l'envers et de l'insérer ensuite à sa place définitive.
 
Pour obtenir une gamme de nuances variées, les tessels utilisés peuvent être constituées de différentes matières, comme par exemple des fragments d'émaux, de marbre, d'onyx, d'agathe, de smalte (verre coloré). La régularité et la taille des tessels ont une influence aussi sur le rendu final.


Saint-Paul

Mosaïque de Saint Paul par Auguste Labouret, mosaïque et maître verrier.

 

Saint Pierre

Mosaïque de Saint Pierre.

 

Saint-Jacques

Mosaïque de Saint-Jacques Le Mineur par Auguste Labouret.

 

Dome en mosaique